Nuage de Mots

Nuage de Mots

samedi 18 mars 2017

Bavarois Vanille, coulis de fruits rouges


De retour après 3 mois de silence, quelques déconvenues personnelles et un emploi du temps surchargé .... Pour fêter ça une recette Lenôtre délicieuse qui prend du temps mais qui est à votre portée ! C'est un dessert léger, au goût de vanille (et de fleur d'oranger si vous le souhaitez) auquel vous pouvez donner une forme originale en jouant sur les moules. Et pour l'accompagner une douce lecture qui fond comme une sucrerie et qui vous permettra d'attendre le printemps qui s'annonce.
Résultat de recherche d'images pour "persuasion fnac"

Persuasion est le dernier roman de Jane Austen, il conte l'histoire d'Anne Elliot qui retrouve Frederick Wentworth dont elle a repoussé les avances 8 ans auparavant car une amie de la famille l'en avait dissuadée. Mais le jeune homme est devenu un homme accompli qui a réussi dans la marine et qui souhaite s’installer avec quelqu'un qui ne soit pas influençable. Ce roman a été très peu traduit et est assez méconnu mais il concentre assez l'esprit de cet auteur que j'affectionne particulièrement. 

Foncez !



BAVAROIS VANILLE, COULIS DE FRUITS ROUGES 
Pour 6 à 8 personnes
Moule de 1 litre 1/2 à baba ou à savarin

Appareil à Bavarois
Sauce à la vanille
1/2 litre de lait
6 jaunes d’œufs
150g de sucre semoule
1 gousse de vanille (ou 1 cuill à café de vanille en poudre)

5 feuilles de gélatine
(ou 6 si vous ajoutez 2 cuill à soupe d'eau de fleur d'oranger à la recette)

crème montée ou chantilly (à partir de 200g de crème fleurette + 1 sachet de sucre vanillé)

Coulis de fruits rouges
250g de fruits rouges (surgelés) ou de framboises
100g de sucre

Quelques fruits rouges pour le décor

C'est parti !

  • Mettre à tremper les feuilles de gélatine dans de l'eau froide
Préparer la crème à la vanille/crème anglaise
  • Faire bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue pour qu'elle infuse (ou avec une cuillère à café de poudre de vanille). Vous pouvez ajouter 2 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger. Laisser refroidir et infuser 10mn. (Truc en plus : j'ajoute un peu de sucre dans le mélange pour que le lait n'accroche pas à la casserole)
  • Faire blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre (fouetter jusqu'à ce que le mélange soit mousseux).
  • Verser le lait filtré sur ce mélange sans cesser de remuer puis remettre dans la casserole sur feu très doux. Remuer sans cesse ( la cuillère doit faire des 8 dans la casserole) et sans faire bouillir le mélange qui doit perdre progressivement son dessus mousseux et qui doit épaissir. La crème est prête lorsqu'elle "nappe" la cuillère (elle la couvre et semble bien tenir dessus).
  • Retirer du feu, essorer très soigneusement la gélatine puis l'incorporer à la crème en remuant bien pour qu'elle se dissolve correctement.
  • Faire refroidir ce mélange dans un bain-marie froid en remuant de temps en temps pour éviter que la crème ne croûte.

Préparer le coulis de fruits rouges : vous pouvez mixer le sucre et les fruits lavés pendant 2mn / vous pouvez aussi faire "crever" les fruits en les chauffant à feu doux avec le sucre puis filtrez l'ensemble pour obtenir un coulis plus lisse. Le coulis est congelable et/ou conservable au frais pendant 8 jours dans un bol hermétique.
  • Monter la fleurette en chantilly (mettre au préalable le bol du batteur au frais et la crème 5 mn au congélateur) et réserver 100g de crème montée pour le décor.
  • Quand la base de l'appareil à bavarois est refroidi (à 15° environ... je n'ai pas de thermomètre mais j'attends que l'ensemble ait bien refroidi au bain-marie) : l'ajouter et le mélanger délicatement à la chantilly.
  • Mouiller et égoutter le moule, saupoudrer de sucre semoule (cela aide au démoulage), remplir le moule avec l'appareil à bavarois et mettre au froid pour 2 heures au moins.


Le démoulage est délicat ! Vous pouvez plonger le fond du moule dans l'eau chaude pour vous aider.

Quand vous avez réussi à démouler le tout : décorer le bavarois avec des fruits rouges entiers, la chantilly réservée au frais et le coulis.

A déguster très frais !


dimanche 11 décembre 2016

Roulé feuilleté aux pommes et à la cannelle (façon strudel)

Le mois de décembre s'avance avec ses illuminations et ses effluves de cannelle et d'épices ! Aujourd'hui une recette adaptée d'un classique familial et d'une envie du moment. Laissez-vous réchauffer par ce gâteau, idéal avec un thé devant un bon feu de cheminée...

Afficher l'image d'origine
Pour accompagner ce roulé je vous propose de redécouvrir un classique du genre en hommage à son auteur disparu cette semaine : la rubrique-à-brac . Comme dirait Alain Chabat il doit être dans votre "top faïve des maîtres à penser de la rigolade". Si vous voulez passer un bon moment cet ouvrage est hautement recommandé : la force des rubriques de Marcel Gotlib est de traiter de sujets sérieux de façon totalement absurde. Qui se souvient de l'inventeur inconnu du trombone ? Comment Isaac Newton est-il devenu le célèbre savant que tous connaissent ? Super Dupont et la coccinelle sont en deuil mais que cela ne vous empêche pas de faire travailler vos zygomatiques ! Bonne lecture....



ROULE FEUILLETÉ AUX POMMES ET A LA CANNELLE
Prévoir du papier sulfurisé et une plaque de cuisson
Pour 8 personnes environ

400 à 500g de pâte feuilletée (pâtons en vente chez Picard par exemple et pour les plus courageux voir la recette sur mon blog)
20g de beurre fondu
20g d'amandes en poudre

Farce
4 pommes type reine des reinettes ou canada
80 g de sucre semoule
1 cuill. à café de cannelle et du 4 épices
50g d'amandes en poudre
50g de raisins secs
1 citron : zeste et jus
1 sachet de sucre vanillé

1 jaune d’œuf mouillé avec un peu de lait

  • Faire tremper les raisins dans de l'eau chaude pendant au moins 10mn.
  • Préparer les pommes : les peler et les découper en petits morceaux
  • Préparer le jus de citron et les zestes : verser le jus sur les pommes et réserver le zeste.
  • Mettre les pommes à pré-cuire dans une poêle beurrée et saupoudrer de sucre vanillé.
  • Étaler la pâte feuilletée le plus finement possible et la réserver sur un torchon.
  • Mélanger le sucre, le zeste, la cannelle et les épices, les amandes en poudre et les raisins secs égouttés puis ajouter aux pommes.
  • Badigeonner le dessus de la pâte avec du beurre puis saupoudrer d'amandes en poudre (on peut aussi mettre de la chapelure)
  • Étaler le mélange à la pomme sur la pâte à 10 cm du bord du fond (environ) et à 2/3 cm des bords latéraux (la farce s'écrase lors de l'opération suivante)
  • Soulever le torchon de manière à enrouler la pâte autour de la farce (on peut aussi le faire sans torchon mais c'est un peu plus compliqué).
  • Placer le roulé sur du papier sulfurisé sur une plaque puis réserver 30mn au congélateur.
  • Mettre le four à chauffer à 200° (chaleur tournante) pendant ce temps.
  • Sortir le roulé du congélateur et badigeonner de jaune d'oeuf.
  • Enfourner le roulé pour 25/30mn (surveiller la cuissons, il doit être bien doré).
  • Servir tiède, saupoudré de sucre glace (avec une boule de glace à la vanille par exemple : voir la recette sur le blog !!)





dimanche 2 octobre 2016

Grand macaron framboises chantilly


Le deuxième gâteau du mois ! Aujourd'hui une recette très légère, une création personnelle qui sent bon la fin de l'été. A faire rapidement tant qu'il y a encore des framboises fraîches à disposition dans les cueillettes et les magasins, je pense qu'avec des surgelées c'est possible mais le résultat risque d'être moins beau.
Afficher l'image d'origine
Pour accompagner ce dessert rose je vous propose une lecture qui appelle l'hiver et un bon verre au coin du feu : Piège pour un élu est une des nombreuses enquêtes de l'inspecteur Rébus, écossais de son état, qui doit mener son investigation dans le "nord", les Highlands, dans un milieu politique plein de paillettes et de faux semblants qui tranche terriblement avec ses méthodes et sa façon d'être. Un jeune député prometteur est surpris à la sortie d'un bordel par la police et sa femme est portée disparue... Laissez-vous emporter par l'histoire qui nous transporte au cœur de la campagne écossaise aux lumières changeantes.




GRAND MACARON FRAMBOISES CHANTILLY
Matériel à prévoir : 2 plaques de cuisson, papier cuisson, poche à douille

Macaron
230g de sucre glace
165g de poudre d'amande (hachée finement)
5 blancs d’œuf
80g de sucre semoule
Colorant rose (en poudre si possible)

Chantilly
33cl de crème fleurette
1 sachet de sucre vanillé 

400g de framboises
gelée de framboise


Préparer les biscuits, cette étape peut être réalisée la veille : 
  • Tracer des grands cercles sur le papier sulfurisé (se servir d'un petit moule à manquer comme repère) et placer les papiers sur les plaques.
  • Mettre le four à chauffer à 150°
  • Tamiser le sucre glace + la poudre d'amandes
  • Monter les blancs en neige très fermes en ajoutant progressivement le sucre et le colorant : les blancs deviennent luisants, d'aspect "meringué".
  • Ajouter délicatement le mélange sucre glace/poudre d'amande aux blancs en neige (devenus rose).
  • "Macaronniser" la préparation : rabattre régulièrement et délicatement les blancs sur la poudre jusqu’à obtenir un mélange moelleux et brillant.
  • Placer le mélange dans une poche à douille puis tracer deux disques en spirale.
  • Laisser croûter pendant au moins 20mn (à température ambiante) puis mettre au four pendant 20 mn. Quand les disques sont cuits, les laisser refroidir sur un torchon propre ou sur une grille.

Monter la crème fleurette en chantilly ferme avec le sucre vanillé.

Procéder au montage après avoir lavé les fruits :
Placer le disque le moins réussi sur un plat à tarte puis recouvrir d'une petite couche de gelée de framboise, disposer les framboises (privilégier les bords pour l'aspect final), recouvrir de chantilly puis placer le deuxième disque sur le dessus.
Laisser reposer au moins deux heures au frais.

Avant de servir :
décorer avec des framboises, saupoudrer de sucre glace.

samedi 1 octobre 2016

Tiramisu figue et fleur d'oranger

 Aujourd'hui une recette que j'ai légèrement modifiée car trop sucrée au départ : un tiramisu adapté à l'automne et très parfumé, c'est une recette légère et assez subtile qui peut séduire aussi les réfractaires aux figues...

Afficher l'image d'origine
Pour accompagner cette nouvelle douceur je vous propose de vous plonger dans le monde antique et de partir au côté de Marcus, fils de magistrat de la Gaule Aquitaine, qui accompagne son père dans une tournée de campagne électorale. Le voyage de Marcus de C.Goudineau vous plongera au cœur de l'Empire romain du IIème siècle après Jésus Christ : des aventures inattendues, voire sanglantes, émaillent le parcours de nos deux protagonistes et le lecteur découvre le quotidien des gallo-romains à travers les échanges épistolaires qui construisent le récit. Un voyage initiatique, de la politique mortelle et un récit plein de rebondissements : foncez !



TIRAMISU FIGUE/FLEUR D'ORANGER
Pour 6/8 personnes environ

20/25 biscuits à la cuillère
500g de mascarpone
6 oeufs
60g de sucre
8 figues séchées
300g de confiture de figues
Thé noir ou Earl Grey
eau de fleur d'oranger

  • Préparer le sirop pour imbiber les biscuits : faire infuser le thé (assez fort), ajouter l'eau de fleur d'oranger (j'y mets aussi un peu de confiture de figue).
  • Réhydrater les figues sèches après les avoir coupées en très petits morceaux : les placer 10mn dans l'eau bouillante puis laisser à égoutter.
  • Préparer la crème : séparer les blancs des jaunes, monter les blancs en neige très ferme, fouetter le sucre et les jaunes d’œufs puis incorporer le mascarpone, fouetter ce mélange jusqu'à ce qu'il prenne de la fermeté. Mélanger délicatement le mélange mascarpone/jaune/sucre et les blancs en neige : le mélange doit rester bien gonflé et il doit avoir de la tenue.
  • Ajouter délicatement les petits morceaux de figues.


Procéder au montage :
  • Imbiber chaque biscuit de sirop et placer dans le fond du plat.
  • Une fois le fond entièrement tapissé, étaler la confiture de figue (je préfère faire ma propre compotée de figues : faire revenir doucement des figues fraîches en morceaux -environ 500g- recouvertes de sucre - je préfère le sucre roux ou le blond de canne)
  • Verser la crème figues/mascarpone
  • Laisser au frais au moins 4 heures.


Servir avec un vin doux (Porto, Banyuls, Maury....)... Personnellement je mets du champagne sur tous les desserts mais ce gâteau frais se prête bien à ce type de vin.

jeudi 1 septembre 2016

Terrine Fraise Kiwi, coulis d'abricot

Aujourd'hui une recette donnée par une amie et qui apportera une touche de fraîcheur et de douceur à vos fins de dîner ! C'est un gâteau qui se prépare à l'avance et qui se sert très frais.

Afficher l'image d'originePour accompagner cette recette je vous propose de vous plonger dans un livre vivant et frais, facile à lire mais qui offre un tableau saisissant de la Chine du début du XXème siècle partagée entre les traditions et la course du temps : Vent d'Est, Vent d'Ouest de Pearl Buck aborde deux histoires liées par une narratrice commune, Kwei-Lan, qui raconte son histoire et son mariage avec un homme qui revient de l'Est (les Etats Unis). Elle conte aussi l'histoire de son frère, qui revient également de l'Est, marié sans le consentement de sa famille, les "Vénérés", avec une occidentale. Un très beau récit porté par des descriptions poétiques et la délicatesse de sa narratrice. Choc des cultures et choc des générations, ce livre est à (re)découvrir : foncez !


TERRINE FRAISE KIWI, COULIS D'ABRICOT
Pour 8 à 10 personnes
Plaque à pâtisserie, moule à cake
45 mn de préparation, 10 mn de cuisson 

Biscuit 
3 œufs
75g de sucre
75g de farine
1/2 sachet de levure chimique

Crème
base 1
1 œuf, 30g sucre, 30g de farine (utiliser plutôt de la maïzena), 20cl de lait, 1 gousse de vanille
base 2
100g de beurre (pommade), 100g poudre d'amande, 100g de sucre glace, 5cl de rhum (je n'en mets que 3 à 4cl)

Garniture
250g de fraises (en réserver 2/3 pour le décor)
4 kiwis
1 boîte d'abricots au sirop léger

Préparer ce gâteau à l'avance (au moins 4/5 heures). Vous pouvez le faire la veille.
  • Beurrer une plaque à pâtisserie ou recouvrir de papier sulfurisé. Préchauffer le four à 180° (th.6)
  • Séparer les jaunes des blancs : monter les blancs en neige et fouetter à part les jaunes et le sucre jusqu'à obtenir un mélange mousseux. Incorporer la farine et la levure en pluie. Ajouter délicatement les blancs en neige.
  • Étaler la pâte sur la plaque et faire cuire 10 mn. Démouler aussitôt et laisser reposer (idéalement sur un torchon propre humide)
  • Préparer la base 1 qui est une pâtissière : fouetter l’œuf, le sucre et la farine. Pendant ce temps faire infuser la vanille dans le lait bouillant. Verser le lait très chaud sur le premier mélange et fouetter énergiquement pour ne pas cuire l’œuf. Replacer dans la casserole et mélanger en faisant des 8 avec votre spatule jusqu'au premier bouillon. Quand la crème est prise, faire refroidir dans un récipient.
  • Préparer la base 2 de la crème : mélanger dans un cul-de-poule le beurre pommade, le sucre glace, la poudre d'amande et le rhum.
  • Quand la base 1 est refroidie, mélanger délicatement avec la base 2.
  • Laver et éplucher fraises et kiwis, découper les fruits en tranches et conserver des tranches de kiwi et quelques fraises pour le décor.
  • Monter le gâteau : tapisser de papier sulfurisé votre moule à cake puis découper le biscuit de sorte qu'il tapisse le moule. Remplir en alternant 1 couche de crème et 1 couche de fruits. Terminer sur une couche de crème que vous recouvrirez d'une tranche de biscuit.
  • Placer le gâteau au frais (avec un poids dessus) pour que la terrine prenne bien.
  • Préparer le coulis que vous réserverez au frais : égoutter les abricots mais conserver le jus. Mixer les abricots puis assouplir avec un peu de sirop que vous aurez mis de côté.
  • Quand la terrine est prise, démouler dans un plat à cake, recouvrir avec un peu de coulis et décorer avec les morceaux de fruits que vous avez conservés (le mieux est de faire cela 5 mn avant de servir le dessert). 
  • Placer le reste de coulis dans une saucière ou dans un bol et servir !


En plus... : Vous pouvez choisir de recouvrir le gâteau de pâte d'amande pour la déco au lieu du coulis, la crème pâtissière peut se faire sans vanille infusée et le gâteau est aussi bon (voire meilleur) si vous le faites la veille !







mardi 2 août 2016

Tarte aux myrtilles

Aujourd'hui un article en harmonie avec les vacances à la montagne : la "récompense" après les balades selon ma fille... Il existe différentes recettes de la tarte aux myrtilles et chaque puriste a la sienne ; pour ma part, je vous propose ici une version rapide et simple que vous pouvez effectuer sans utiliser des tonnes de matériel (une version vacances, en quelques sortes).

Afficher l'image d'originePour le livre, on se plonge dans des classiques des cimes : Premier de Cordée est mon préféré des Frison-Roche mais vous pouvez aussi lire les suites : La Grande Crevasse ou Retour à la montagne. Roger Frison-Roche était un alpiniste, explorateur et écrivain qui a partagé son amour de la montagne et le respect qu'elle doit inspirer à travers une œuvre plutôt lyrique. Premier de Cordée raconte l'histoire d'un jeune homme, handicapé par une blessure et sujet au vertige, qui veut faire le même métier que son père, guide de haute montagne, mais le père s'y refuse et lui impose une formation hôtelière. Suivent de nombreuses péripéties et aventures dans la montagne, redoutable tueuse et véritable drogue pour les passionnés : le jeune homme pourra-t-il réaliser ses rêves et à quel prix ?
 

Hop hop ! On va cueillir ses myrtilles et on se retrouve en cuisine. 
 

TARTE AUX MYRTILLES 
Pour 8 personnes environ (ou 6 gourmands...)
10 /15 mn de préparation, 35 mn de cuisson
Pâte à tarte
200 g de farine
100 g de beurre mou
3/4 cuill. à soupe de sucre
40 g de poudre d'amande (facultatif)
1 œuf
2 cuill. à soupe de lait
 
Garniture
100 g de sucre environ pour le saupoudrage
400 à 500 g de myrtilles (fraîches ou surgelées à mettre à décongeler à l'avance pour éviter qu'il y ait trop de jus)

  • Faire la pâte à tarte : mélanger les ingrédients et sabler un peu l'ensemble (frotter la pâte pour qu'elle s'émiette un peu puis la rassembler en boule et recommencer une fois ou deux). Former une boule homogène et laisser reposer une heure ou deux au frigidaire. 
  • Mettre le four à préchauffer : 180° (th.6)
  • Foncer un moule à tarte avec la pâte et la piquer à la fourchette, mettre des lentilles ou des haricots secs pour éviter qu'elle ne gonfle (je préfère mettre dessus un plat d'un diamètre plus petit).
  • Faire cuire 15 mn la pâte à sec puis sortir le plat du four. Saupoudrer la pâte de sucre, verser les myrtilles que vous aurez rincées et égouttées, saupoudrer à nouveau de sucre (plus ou moins généreusement en fonction de l'acidité voulue).
  • Enfourner 20 mn à 180° puis laisser encore 10 mn dans le four éteint. 
  • Servir froid (mais pas trop frais, à température ambiante.)



Les trucs en plus :
Cette tarte est délicieuse avec une boule de glace à la vanille (voir la recette sur le blog) ou avec de la crème fraîche ou de la crème chantilly. 
Pour atténuer l'acidité vous pouvez faire une version tarte amandine de cette recette en ajoutant une crème d'amande dans le fond de la tarte (crème à base de poudre d'amande, de crème et d'œuf )

dimanche 3 juillet 2016

Trifle (christmas sponge cake)

 Aujourd'hui devait avoir lieu un match contre l'Angleterre et pour faire plaisir à un ami j'ai tenté le trifle : un gâteau étrange fait de couches successives qui sont la plupart du temps laissées à la libre interprétation du pâtissier. Il semble que la recette proposée ici, que j'ai un peu adaptée, se rapproche le plus des souvenirs de mon ami. Je vous laisse la possibilité de le faire par vous-même et de vous faire un avis personnel sur le sujet.
L'idée principale de ce gâteau -présenté traditionnellement dans une grande coupe mais que vous pouvez faire dans des verrines- est l'accumulation de couches comme suit : un gâteau imbibé, des fruits en gelée, des biscuits craquants, de la "custard" (équivalent de notre pâtissière) et de la chantilly. L'idée étant de s'amuser avec les textures et les couleurs. A vous de jouer, donc !

Afficher l'image d'originePour accompagner cette coupe hétéroclite je vous propose de vous plonger dans un classique de la littérature d'anticipation : il se lit rapidement et facilement, cela permettra d’occuper toutes les phases de refroidissement du gâteau ! Le Meilleur des mondes d'Aldous Huxley mérite d'être redécouvert car il reste terriblement actuel. C'est un petit roman qui s'offre comme un réquisitoire contre des sociétés tournées vers le progrès et la science utilisés à mauvais escient. Dans une société où tout est classé, hiérarchisé et automatisé, où même le bonheur répond à des critères précis, la famille est devenue une bizarrerie, voire une insulte et l'amour, la poésie ou le rêve sont rejetés car ils peuvent déstabiliser l'équilibre formaté proposé par ce "meilleur des mondes". Une écriture visionnaire, le roman a été écrit en 1932, qui met en scène deux personnages, deux bébés éprouvettes, qui nous font découvrir leur monde et ses limites. 

TRIFLE
Pour 6 personnes environ, compter 3 heures de préparation (surtout pour faire refroidir les éléments qui sont rapides à préparer : lisez pendant les temps de repos !)
6 coupes à dessert ou une grande coupe à dessert (en verre ou transparents)

120g de génoise (dans le commerce ou voir recette sur le blog) ou de trifle sponges
Du sirop de fruits rouges ou 15cl de Sherry pour la version alcoolisée (le Sherry peut être remplacé par du Porto ou du Xérès)
Confiture de fruits rouges ou de framboise
150 g de framboises surgelées
Quelques fraises pour la décoration
Un "bloc" de jelly (dans les rayons spécialisé des supermarchés)
12 amaretti ou des sablés Mc Vitie's

Custard
6 jaunes d'oeufs
1 cuill. à café de vanille en poudre (ou une gousse de vanille)
50 g de sucre
50 cl de lait
Truc en plus : une préparation rapide pour "custard" s'achète dans le commerce(Bird's). Si vous la faites vous-même, comme moi, j'ai préféré ajouter une cuillère à soupe de Maïzéna (poudre à flan) pour la faire épaissir plus facilement.

Topping / chantilly
300 ml de crème fleurette
2 cuill. à soupe de sucre
Chocolat à râper en copeaux pour la décoration


  • Faire la génoise la veille ou la sortir de son emballage (il faut qu'elle soit un peu rassie).
  • Faire la crème anglaise épaisse (ou custard) : fouetter les jaunes avec les sucre. Pendant ce temps, faire bouillir le lait en laissant la vanille infuser. Ajouter une cuillère à soupe de maïzena aux jaunes sucrés, fouetter. Verser le lait vanillé sur les jaunes sans cesser de remuer. Reverser le tout dans votre casserole et remuer avec une spatule en faisant des 8 pour ne pas que le mélange attache. Quand le tout a bien épaissi (cela peut faire de gros bouillons), laisser refroidir une heure.
  • Commencer le montage : tartiner la génoise de confiture, découper en dés et déposer au fond du récipient choisi. Arroser du liquide que vous avez choisi ; sirop pour la version sans alcool (rappel ; fruits rouges, autant de sucre et une cuillère à soupe d'eau. Faire bouillir, filtrer) ou alcool (la version anglaise préconise le Sherry). Mettre à refroidir.
  • Préparer la jelly (instructions sur le paquet)
  • Sortir les coupes puis disposer des framboises congelées dans le fond, j'ai aussi ajouté des morceaux de fraises pour la décoration du bord. Verser la jelly légèrement refroidie puis remettre au frais au moins une heure.
  • Quand la jelly semble prise : sortir le gâteau en cours de préparation puis disposer les biscuits choisis sur la couche de jelly (j'ai opté pour les fameux sablés Mc Vitie's pour rester dans l'idée qu'on se fait du typique britannique mais la recette de mon ami recommandait plutôt les amaretti. A vous de trancher)
  • Verser la "custard" refroidie sur la couche de biscuits. (si votre crème a un peu croûté, pas de souci : la détendre un peu avant en la fouettant). Mettre le gâteau au frais.
  • Avant le repas : fouetter la crème fleurette (que vous aurez préalablement mis à refroidir au congélateur, 10/15 mn suffisent), ajouter le sucre quand elle commence à prendre. Quand elle est bien ferme, verser sur le gâteau en faisant des petites piques avec une fourchette (ou vous pouvez aussi utiliser une poche à douille). Réserver au frais au moins 30 mn.
  • Avant de servir : disposer des copeaux de chocolat sur la chantilly (et/ou des fruits si vous le souhaitez)

NB : J'ai choisi un grand vase à dessert mais ce gâteau est plus simple à servir sous forme de verrines. A servir très frais. Peut être fait la veille et meilleur quand il est resté longtemps au frais.